Cette superposition de vidéos permise grâce à la transparence peut être gérée à la volée ou lors de la post-production. On parle d’une incrustation d’un flux vidéo dans un autre ou de masquage d’un flux vidéo (tout est question de point de vue).

Pourquoi aurais-je besoin de gérer une transparence dans une vidéo ?

Une vidéo avec transparence n’est utile que pour la combiner avec une autre. Par exemple pour ajouter des flammes à l’avant d’une scène. Lorsque vous ajoutez des titres qui viennent s’incruster dans une vidéo, vous faites également appel à une notion de transparence.

Transparence alpha et codecs

Tout le secret de la technique réside dans la notion de canal alpha complétant les classiques canaux rouge, vert et bleu. Pour mieux comprendre, il faut savoir que toute image (une vidéo est une succession d’images) peut être stockée – on dit encodée – de différente manière. Toutefois, au moment du rendu de la vidéo, chaque pixel affiché est décrit par sa couleur et, le cas échéant, sa transparence. Pour la série d’images d’une vidéo, la forme de l’encodage est définie par le codec.

Le canal alpha n’est pas pris en charge par tous les codecs. De la même façon, tous les codecs permettant de stocker l’information de transparence ne sont pas non plus gérés ou paramétrables par tous les logiciels ou toutes les machines (exemple du codec « Flash » souvent non pris en charge par les téléphones mobiles).

Codecs et logiciels

Les codecs les plus utilisés pour produire des vidéos avec transparence sont également les plus courants :

  • Format AVI (Video for Windows) sans compression
  • Format MOV (Apple Quicktime) sans compression

Si votre logiciel les prend en charge et permet de les paramétrer finement, vous pourrez normalement produire des vidéos avec transparence. Les logiciels semi-professionnels (Sony Movie Studio…) ou professionnels (Sony Vegas pro, Adobe Premiere…) le feront sans peine.

Une petite démonstration ?


Prise de vue originale en extérieur. Le ciel n’étant pas uniformément bleu, cela va un peu compliquer l’incrustation mais rien d’insurmontable.


La vidéo à incruster à la place du ciel bleu


Le résultat final avec un peu de musique et un zoom panoramique.