Il est clair que si vous pouvez accéder à la fibre optique, la question ne se pose pas : débit symétrique, latence plus faible… Le seul point de vigilance concerne l’opérateur : attention aux débits plafonnés et au coût de location du matériel.

Si vous êtes condamnés au cuivre, le premier point à vérifier est la qualité de la ligne qui vont conditionner techniquement les technologies et le débit disponibles. Plus la ligne est longue et plus la section de câble est petite, pire sera le résultat.

Le deuxième point à vérifier est quel opérateur est présent avec son propre matériel sur le répartiteur (NRA téléphonique). Pourquoi ? Si un opérateur passe par le matériel d’un autre, ce dernier donne toujours la priorité à ses propres abonnés quand les débits ne sont pas bridés dès le départ (Orange bride souvent les débits à 8Mb/s par exemple).

Connaître les caractéristiques de sa ligne téléphonique et les opérateurs totalement dégroupés

De nombreux sites proposent ces informations. Personnellement, j’ai toujours trouvé le test d’éligibilité Ariase le plus fiable, notamment sur le dégroupage des opérateurs. Il vous suffit de renseigner votre numéro de téléphone pour l’éligibilité ADSL/VDSL et votre adresse pour l’éligibilité cable/fibre optique. Une fois les CGV validées, vous arrivez à un écran où l’on vous présente différentes offres d’opérateurs.

Ariase - Les liens permettant de récupérer les informations techniques pour votre ligne sur l'écran de départ
Les liens permettant de récupérer les informations techniques sur votre ligne

En cliquant sur « Estimation du débit », vous pouvez connaître les débit maximums qui peuvent être obtenus sur votre ligne avec les différentes technologies (attention, toutes ne seront pas disponibles chez tous les opérateurs).

Ariase - Ecran de l'estimation des débits pour le cuivre téléphonique
Estimation des débits pour le cuivre téléphonique

En cliquant sur « Infos ADSL », vous arrivez sur le détail de votre ligne cuivre. Attention, il ne faut pas se fier directement à l’information sur les réseaux alternatifs proposant le dégroupage, certains sont en « collecte ». Cliquez plutôt sur le lien pour voir la fiche détaillée de votre central téléphonique.

Ariase - Ecran d'information sur le dégroupage
Ecran d’information sur le dégroupage

Pour bien comprendre les informations proposées, il est important de saisir la nuance entre dégroupage simple et dégroupage par collecte. Le dégroupage signifie juste que l’on n’a plus besoin de maintenir un abonnement de téléphonie chez Orange pour disposer du réseau téléphonique (les fameux 15€/mois, les anciens de l’ADSL comprendront). Pour autant, si votre opérateur propose le dégroupage, il n’a pas forcément des équipements lui appartenant en propre pour vous raccorder. C’est le dégroupage par collecte ou dégroupage partiel, comme pour Bouygues et OVH dans l’exemple plus haut. Seul SFR et Free ont mis leur propre équipement en place et sont en dégroupage total.

Choisir un autre opérateur que Orange, SFR ou Free pour ce répartiteur amènera nécessairement un intermédiaire supplémentaire, soit une filiale d’un des trois (Sosh pour Orange pour exemple) soit entre opérateurs (c’est le pire car en cas de problème, tout le monde se renvoie la balle).

Cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas le faire mais ce doit être en connaissance de cause, pour une offre spécifique (VDSL par exemple) ou un avantage tarifaire important.

Au secours ! Ma ligne téléphonique ne vaut rien et la fibre arrive en 2053, que faire ?

A ce jour, l’accès internet par la ligne téléphonique est clairement le plus avantageux d’un point de vue tarifaire. Toutefois, si votre ligne est techniquement limitée, il existe plusieurs alternatives avec chacune ses avantages :

  • Accès par Wifi/Wimax : Dans ce cas, votre modem se raccorde par onde radio à une antenne relais dédiée. Plus coûteux et parfois catastrophique en terme de débit car la bande passante est partagée entre tous les utilisateurs et la météo met parfois son grain de sel. Tous les territoires ne sont pas couverts.
  • Accès par téléphonie 3G/4G : Votre modem (téléphone mobile ou modem dédié) se raccorde par onde radio à une antenne relais. A ce jour, aucune offre n’est proposée sans une forme de fair use (accès bloqué ou débit bridé ou volume supplémentaire facturé passé le volume de data du forfait), ce qui gênera forcément les amateurs de vidéos en ligne.
  • Accès par satellite : Votre modem se raccorde par onde radio au satellite. Les offres réellement illimitées sont rares et très coûteuses. le Fair Use est de rigueur et le ping (délai de transmission entre votre modem et le reste d’internet) est généralement très long.